PROGRAMMATION
> Rencontres
du jeudi 1er mai au mardi 13 mai 2014
FESTIVAL GABBER
du samedi 3 mai au dimanche 4 mai 2014
POP-UP STORE / GABBER MARKET #1
mardi 6 mai 2014
CULTURE GABBER
vendredi 9 mai 2014
GABBER SHOWCASE
samedi 10 mai et dimanche 11 mai 2014
HAKKUH! COURS DE DANSE HAKKEN
du samedi 10 mai au dimanche 11 mai 2014
POP-UP STORE / GABBER MARKET #2
vendredi 16 mai 2014
SOIRÉE NUMÉRO ZÉRO
dimanche 18 mai 2014
TANABER
du mardi 3 juin au dimanche 8 juin 2014
FESTIVAL LA LUCARNE #2
EN QUELQUES POINTS…

Point Éphémère accueille tout au long de l’année des rendez-vous réguliers, allant des débats sur l’art aux lectures de poésie, en passant par des séances d’écoute radiophoniques, les rencontres autour de l’édition… Ces rencontres sont gratuites pour le public et facilitent ainsi la transmission du savoir au plus grand nombre.

Les rendez-vous réguliers

Party Generation X°

Un rendez-vous organisé tous les deux mois, le dimanche après-midi, par l’Espace Jemmapes et le CRL 10, pour les jeunes : battle hip-hop, après-midi dancehall, hip-hop, funk…

CINÉ-DÉBAT ALGÉRIE : HORS SAISON, HORS SERVICE ?
vendredi 25 avril 2014 / 19h / projections, court-métrage, débat / en entrée libre dans la limite des places disponibles

algerie740x400

Pas de printemps ni de révolution pour l’Algérie en 2011.  Ce 17 avril, c’est l’élection présidentielle, mais les dés semblent pipés et nombre d’Algériens ne plus attendre de changement. Même les jeunes, qui représentent plus de la moitié de la population et qui sont les premiers à souffrir de la « mal-vie », de l’enfermement, de l’absence de perspectives.

Dans ce contexte, quelles images donner à voir, quelle parole faire entendre ? 
Comment la nouvelle génération s’empare-t-elle du documentaire ? 

Projection de courts-métrages : 

Fabriq Algeria, extrait du webdocumentaire de Camille Leprince
« L’artiste ici, il révèle les marges, les deals, toutes ces petites négociations incessantes entre soi-même et son environnement. » L’Algérie vue par sa nouvelle génération artistique. 

Le Manifeste des ânes de Lamine Ammar-Khodja 
Une marche autour de l’histoire contemporaine de l’Algérie. Un ciné-tract signé. 

Alger moins que zéro de Lamine Ammar-Khodja
Dans un sous-sol de la ville, des jeunes se retrouvent pour boire et fumer. Quand les langues se délient, il y a l’inventivité langagière de la rue. Directe et métaphorique. Il s’agit d’exister avant tout et ça finit toujours au septième ciel.

El Barrani de Aboubakeur Hamzi
Un hymne aux bannis de la société algérienne, à qui il reste le rap, l’art et l’amour.

J’ai habité l’absence deux fois de Drifa Mezenner
Un portrait pluriel de la famille et du quartier de Drifa à Alger, que l’un de ses frères a quitté pour l’Angleterre en 1991 et d’où il n’est jamais revenu. Persistent un présent ignoré et un passé refoulé, l’absence, la mémoire… et l’exil intérieur de ceux qui sont restés à attendre.

Débat : 

Lamine Ammar-Khodja, réalisateur d’Algérie et d’ailleurs // sous réserve
Isabelle Mayault, journaliste free-lance basée au Caire et auteur du blog Mediapart « Levantine »
Camille Leprince, chargée de mission Maghreb-Machreq du CCFD-Terre Solidaire et réalisatrice du webdocumentaire Fabriq Algeria
Morad Kertobi de l’Atelier Béjaïa Doc
Des chercheurs spécialisés sur la jeunesse et la création dans la région

La soirée est proposée par l’association CCFD-Terre Solidaire en partenariat avec Béjaïa Doc.

évenement facebook

COLLECTIF JEUNE CINÉMA : MEX-PARISMENTAL 9ÈME ÉDITION
mardi 29 avril 2014 / 19h / rencontre / entrée libre

Mex-Parismental, en collaboration avec le Collectif Jeune Cinéma, est une occasion inédite de suivre l’actualité du cinéma et de la vidéo expérimentale le plus contemporain du Mexique jusqu’au cône sud.

Les artistes, cinéastes ou vidéastes représentés nous offrent un bel éventail sans tenir compte des clichés et instaurent une rencontre interculturelle, loin des dictats politiques et sociaux de leurs pays d’origine.

Cette 9ème édition nous fera voyager à travers une suite de formes abstraites, d’apparitions, de portraits, de poèmes, de morceaux de vie qui signent un véritable parcours du geste au cœur du visuel.

FESTIVAL GABBER
du jeudi 1er mai au mardi 13 mai 2014 / festival pluridisciplinaire / entrée libre

visuel-générique740x400

GABBER est un mini-festival, un hommage au mouvement gabber et un regard sur l’héritage de cette culture.
Une exposition où se croiseront documents d’archives et oeuvres contemporaines mais aussi showcases, apéro, pop-up store, projections, initiations danse Hakken, drinks, tatoueurs et coiffeurs…

D’origine Yiddish le mot « Gabber » vient de l’argot d’Amsterdam et peut se traduire par « ami » ou « pote ». Il désigne un genre fondateur de la techno hardcore venu des Pays-Bas. Il s’est développé à la toute fin des années 80 dans la scène house et notamment au Parkzicht, illustre club de Rotterdam. Il devient extrêmement populaire au milieu des années 90 et les gabbers se retrouvent par milliers dans d’immenses festivals tels que les desormais mythiques Thunderdome. 20 ans plus tard, le courant s’est développé mais reste encore peu connu. Le Gabber fascine par sa radicalité et l’esthétique de cette jeunesse «white-trash» version Hollande inspire musiciens, stylistes et artistes contemporains.

EXPOSITION GABBER
vernissage le mercredi 30 avril dès 18h30
Du 1er au 13 Mai, Point Éphémère sera radicalement GABBER.
L’exposition retrospective GABBER retracera l’histoire du mouvement et mettra en regard documents d’archives et œuvres contemporaines. On y retrouvera d’une part des photos, des vidéos, des flyers, des pochettes de cds, des affiches des années fortes du Gabber et d’autre part des oeuvres d’une nouvelle vague d’artistes et stylistes tirant leur inspiration de cette imagerie puissante et radicale.

POP-UP STORE / GABBER MARKET
week-end du 3 au 4 mai + week-end du 10 au 11 mai
Pendant les deux week-end de l’événement GABBER, L’exposition fait place à un Pop-up store qui accueillera une sélection de créateur, librairies, marques et enseigne souhaitant rendre hommage au mouvement.Vêtements vintages, Bijoux, Pièces de créateurs, sélections de livres d’arts, Vinyles et objets rares seront en vente exlusivement pendant cette période.

CULTURE GABBER
mardi 6 mai à 19h
projection – conférence – rencontre 
Le gabber en image et en témoignage. Grace à une sélection de films, de documentaires et d’images d’archives co-signée par olivier forest, créateur des festivals Filmer La Musique et F.A.M.E, revivez l’histoire du mouvement et son évolution à travers les époques et ses mythiques protagonistes. La projection sera suivi d’une discussion et de témoignages exclusifs d’acteurs du mouvement.

Intervenants :
Olivier Forest
Tommy Vaudecrane (AK47)
Paul Orzoni
Buzz Fuzz

Article ici

GABBER SHOWCASE
vendredi 9 mai dès 18h30
Quoi de mieux qu’une «Dutch Lager» au cœur même de l’exposition pour aborder pleinement le mouvement.
Le 9 mai, Point Éphémè
re se transformera en foire Gabber : showcase et lives d’artistes, performance artistiques… Le tout jusqu’à 2h du matin. Un pas de plus vers la plus grande sous-culture néerlandaise. Et pour vous immerger totalement ou tout simplement en cas de petit creux nous vous proposeront un comptoir Dutch snack avec bitterballen, kaassouffle, kaastengels etc.

Avec :
Salut c’est cool
Chosen Few
Casual Gabberz / Dj addMe

article ici

ATELIERS DANSE HAKKEN
Samedi 10 mai : 2 sessions d’initiation danse pour les grands de 16h à 16h40 puis de 17h à 17h40
Dimanche 11 mai : Happy Hardcore : initiation danse pour les enfants (6 à 13 ans) de 16h à 16h40
inititation danse pour les grands de 17h à 17h30

Que serait le mouvement Gabber sans sa mythique danse, le Hakken. Berceau du Jump bien connu aujourd’hui, elle a parfait la culture en lui offrant une chorégraphie. Parce que cette danse est trop peu connu en france, nous avons décidé de vous y initier.Et qui de mieux que Miusz Piep, élue meilleure danseuse hakken en 2012, pour vous apprendre les bases et chorégraphies de cette danse. Pour apprendre, se dépenser, s’exprimer dans le mouvement seul ou accompagné.

En partenariat avec : Vice, Noisey, Thunderdome ID&T, Technopole, Couteaux Suisse, Nike, 22tracks, Clique (canal+), Ambassade des pays, Villes de Paris, Rotterdam, Den Haag, Amsterdam

Le reste du festival :

21 mars et 8 mai : Club Gabber à la Bellevilloise 
3 et 4 mai : corner shop Bellevilloise

 

 

POP-UP STORE / GABBER MARKET #1
du samedi 3 mai au dimanche 4 mai 2014 / de 12h à 19h / pop-up store / en entrée libre

Gabber-market-740x400

Pendant les deux week-end de l’événement GABBER, L’exposition fait place à un Pop-up store qui accueillera une sélection de créateur, librairies, marques et enseigne souhaitant rendre hommage au mouvement.
Vêtements vintages, Bijoux, Pièces de créateurs, sélections de livres d’arts, Vinyles et objets rares seront en vente exlusivement pendant cette période.

CULTURE GABBER
mardi 6 mai 2014 / 19h / projection - conférence - rencontre / entrée libre

Le gabber en image et en témoignage.
Grace à une sélection de films, de documentaires et d’images d’archives co-signée par olivier forest, créateur des festivals Filmer La Musique et F.A.M.E, revivez l’histoire du mouvement et son évolution à travers les époques et ses mythiques protagonistes. La projection sera suivi d’une discussion et de témoignages exclusifs d’acteurs du mouvement.

Intervenants :
Olivier Forest
Tommy Vaudecrane (AK47)
Paul Orzoni
Buzz Fuzz

 

 

GABBER SHOWCASE
vendredi 9 mai 2014 / 20h / drink / food / performances / entrée libre

Quoi de mieux qu’une «Dutch Lager» au cœur même de l’exposition pour aborder pleinement le mouvement. 
Le 9 mai, Point Ephemere se transformera en foire Gabber : showcase et lives d’artistes, performance artistiques… Le tout jusqu’à 2h du matin. Un pas de plus vers la plus grande sous-culture néerlandaise. Et pour vous immerger totalement ou tout simplement en cas de petit creux nous vous proposeront un comptoir Dutch snack avec bitterballen, kaassouffle, kaastengels etc.

Avec :
Salut c’est cool
Chosen Few
Casual Gabberz / Dj addMe 

HAKKUH! COURS DE DANSE HAKKEN
samedi 10 mai et dimanche 11 mai 2014 / de 16h à 18h / initiation danse / 3€ sur inscription

Que serait le mouvement Gabber sans sa mythique danse, le Hakken. Berceau du Jump bien connu aujourd’hui, elle a parfait la culture en lui offrant une chorégraphie. Parce que cette danse est trop peu connu en france, nous avons décidé de vous y initier.
Et qui de mieux que Miusz Piep, élue meilleure danseuse hakken en 2012, pour vous apprendre les bases et chorégraphies de cette danse. Pour apprendre, se dépenser, s’exprimer dans le mouvement seul ou accompagné.

Samedi 10 mai : 2 sessions d’initiation danse pour les grands
de 16h à 16h40 et de 17h à 17h40

Dimanche 11 mai : Happy Hardcore
de 16h à 16h40 : initiation danse pour les enfants (de 6 à 13 ans)
et de 17h à 17h40
:initiation danse pour les grands

avec Miusz Piep
3€ sur inscription à danse@pointephemere.org

POP-UP STORE / GABBER MARKET #2
du samedi 10 mai au dimanche 11 mai 2014 / de 12h à 19h / pop-up store / en entrée libre

Gabber-market-740x400Pendant les deux week-end de l’événement GABBER, L’exposition fait place à un Pop-up store qui accueillera une sélection de créateur, librairies, marques et enseigne souhaitant rendre hommage au mouvement.
Vêtements vintages, Bijoux, Pièces de créateurs, sélections de livres d’arts, Vinyles et objets rares seront en vente exlusivement pendant cette période.

SOIRÉE NUMÉRO ZÉRO
vendredi 16 mai 2014 / 20h / rencontre / entrée libre

ambule-ref

NUMÉRO ZÉRO est une revue expérimentale à ciel ouvert qui s’intéresse à l’écriture comme processus de travail, en amont de sa formalisation définitive et sous toutes ses formes. C’est un laboratoire de création qui invite des écrivains et des artistes à participer pendant un an à des rencontres publiques mensuelles, à un site internet, à une édition papier, et à prendre en charge une rubrique dans chacun de ces formats.

Leïla Brett et Julien Nédélec invitent Benjamin Laurent Aman et Giuliana Zefferi.

Ambule, du verbe ambuler.

Vx, littér. Marche selon le rythme de la promenade, sans hâte et souvent sans but.

Par ext. 1. Ce qui vient après préambule. 2. Suite de micro-événements, dans un cadre donné et un temps limité. 3. Superposition de quatre partitions, avec objets visuels et sonores, projetés ou réels. 4. Action de ce qui survient : « La première est que tout corps tend à décrire une ligne droite, à moins qu’il ne rencontre quelque obstacle qui l’en détourne ; et la seconde qui n’en est qu’une suite, c’est que tout corps qui tourne autour d’un centre tend à s’en éloigner, parce que, plus il en est loin, plus la ligne qu’il décrit approche de la ligne droite. » Montesquieu, Lettres persanes, lettre XCVIII, 1721.

Durée : 1h / Entrée libre
La performance sera suivie d’une dégustation de vins offerte par notre partenaire R2VINS qui aura lieu dans la salle. À ses côtés, la librairie Texture vous proposera de goûter une sélection de textes et d’ouvrages de la soirée ainsi qu’une bibliographie de l’ensemble des chefs de rubrique de Numéro zéro.

Les intervenants :

Julien Nédélec manipule les signes et questionne la représentation en jonglant avec le langage, les images ou le son dans un jeu de transpositions appliqué aux médiums eux-mêmes. Ainsi, l’artiste construit ses propres règles, souvent empiriques, et joue avec les limites préexistantes. Son travail, poétique et empreint de références, peut prendre la forme de sculptures, d’éditions, d’installations ou bien encore de dessins. Depuis 2007, Il participe à de nombreuses expositions collectives et personnelles (FRAC Pays de La Loire, Musée des beaux-arts de Mulhouse, Zoo Galerie…).  Il a eu plusieurs résidences en France et à l’étranger dont La box à Bourges et Ueno Town Museum à Tokyo au Japon. Julien Nédélec a également publié de nombreuses éditions dont le récent «TITRER» chez Zédélé édtions.

Née en 1979, Leïla Brett est diplômée des Beaux-Arts de Marseille en 2004. Elle vit à Paris. Elle expose régulièrement depuis 2007 : elle a participé à des expositions collectives en France (Belfort, Marseille, Pantin, Paris, Saint-Ouen, Vitry-sur-Seine) et à l’étranger (Allemagne, Belgique, Grande-Bretagne, Tunisie). Elle a bénéficié d’une aide individuelle à la création (DRAC Île-de-France) en 2009 et d’une aide à la première exposition (Cnap) en 2011. La galerie Marie Cini, qui la représentait entre 2010 et 2013, a également montré son travail dans les foires Drawing Now, Art-o-Rama ou YIA. Pendant l’été 2014, son travail sera visible dans le cadre de la 23e édition de L’Art dans les chapelles (Morbihan).

Les dessins, les installations et la musique de Benjamin Laurent-Aman s’inscrivent dans une approche physique, expérimentale ou émotionnelle de l’espace. Son travail a été montré en France et à l’étranger lors d’expositions personnelles (Kunstraum Michael Barthel, L’Atelier-KSR) et collectives (Centre Georges Pompidou, CAC Nei Liicht, Micro Onde), de performances sonores (Berlin Biennale 10, CTM Festival) et d’émissions radiophoniques (The Wire on Air, Resonance FM, Le Tétraèdre). Créateur du label Razzle Dazzle et co-auteur du projet Sleep Disorders, il vit depuis 2005 entre Berlin et Paris où il est actuellement en résidence à la Cité Internationale des arts.

Giuliana Zefferi est diplômée de l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris. En 2013 elle a participé à une résidence du centre d’art contemporain du Parc saint Léger hors les murs. Le Palais de Tokyo a exposé son travail à deux reprises, en 2010 pour un module hors les murs et en 2013 lors de l’exposition collective Meltem. En 2012 elle a reçu l’aide individuelle à la création D.R.A.C. Île de France. Elle travaille également en tant que co-directrice de publication et co-directrice artistique au sein de la revue Mercure.

Numéro ZéroRégion-Île-de-France / Fondation Michalski

FRANCE CULTURE EN PUBLIC / LES ATELIERS DE LA NUIT
dimanche 18 mai 2014 / 17h / rencontre / émission en public / entrée libre

Les Ateliers de la nuit font leur cinéma – à l’occasion du Festival de Cannes

L’Atelier Intérieur par Aurélie Charon
17h / entrée libre

L’Atelier du son par Thomas Baumgartner
18h30 / entrée libre

De 18h à 18h30 (sous réserve) : en avant-première, extraits des documentaires réalisés par les cinéastes Guillaume Brac et Sébastien Betbeder

Les Ateliers de la nuit font leur cinéma sur France Culture
à l’occasion du Festival de Cannes, tous les soirs à 23h du 19 au 23 mai.
23h : c’est l’heure parfaite pour faire entrer le cinéma dans le son, quitter le rouge pour le noir : les yeux fermés pour écouter. Plus d’images, plus d’écran, l’intérieur des paupières seulement. Nous entrons dans le film intérieur. Deux jeunes réalisateurs de cinéma, Guillaume Brac et Sébastien Betbeder se lancent dans le documentaire de création. Cette semaine spéciale cinéma sera lancée à Point éphémèr le dimanche 18 mai avec l’enregistrement en public de l’Atelier intérieur et de l’Atelier du son, et la diffusion d’extraits en avant-première des documentaires.

L’Atelier de création
Guillaume Brac (« Tonnerre ») réalise « Notes pour un film imaginaire. »
« Le décor sera Genève, où j’ai vécu entre quatorze et seize ans certains des épisodes les plus marquants de mon adolescence. Le sujet, ou plutôt le cœur sera David, un ami d’adolescence, qui a représenté pour moi à cette époque un appel d’air incroyable. Qui a incarné pour le bon élève que j’étais, une liberté, une transgression, une rébellion. Mais une rébellion toujours douce et inoffensive. Une rébellion de teen movie, en somme, teintée d’une forme assez rare de générosité et d’innocence. Le documentaire questionnera nos souvenirs communs. L’influence que David a eue sur moi à l’époque. Sa vie aujourd’hui. Mais peut-être plus encore le pouvoir frictionnel de ces souvenirs. »

Sébastien Betbeder (« Deux automnes trois hivers ») réalise « Le film que nous tournerons au Groënland »
« Ce sont les échanges de deux comédiens : Thomas Blanchard et Thomas Scimeca et le réalisateur d’un film à venir – moi-même – auquel ils participeront. Le réalisateur et les 2 Thomas ont déjà tourné ensemble un moyen-métrage intitulé « Inupiluk ». C’est une déambulation de quelques heures dans le quartier de Ménilmontant (bar, parc de Belleville…) où nous imaginerons ensemble le film que nous tournerons au Groenland en avril 2015. »

TANABER
dimanche 18 mai 2014 / de 17h à 21h / danse africaine / 5€ de participation

tanaber_740x400
La compagnie Niaba présente la grande fête sénégalaise appelée le GRAND TANABER
La soirée est animée par Mama Adèle. présence exceptionnelle de Booder, Awa Imani, Axel Tony, Obam et sa chorale « We are One ».
Venez danser le Sabar M’Balax, les danses du Mali, de Guinée et bien d’autres encore dans un cadre festif et chaleureux.
Ouvert à tous

RENCONTRES PHOTOGRAPHIQUES LOUIS-LUMIÈRE
mardi 27 mai 2014 / 19h / rencontre / entrée libre

banière2Le portrait : confluent d’un rêve et d’une réalité avec Samuel Kirszenbaum & Mathieu Zazzo, photographes portraitistes

Pour la dernière édition de la saison, les Rencontres Photographiques reçoivent les deux grands photographes Samuel Kirszenbaum et Mathieu Zazzo. Tous deux font partie des plus grandes agences de photographie de portrait, Modds et Pasco and Co, et sont publiés régulièrement dans la presse quotidienne et hebdomadaire. Ils viendront partager avec nous leur pratique de la photographie de portrait, leurs expériences quotidiennes et leur expérience commune, celle du magazine de musique VoxPop. 

Site de Samuel Kirszenbaum
Site de Mathieu Zazzo

 

FESTIVAL LA LUCARNE #2
du mardi 3 juin au dimanche 8 juin 2014 / festival sur les valeurs positives du football / Projection / Exposition / soirée / Tarifs à la séance

Sans-titre-1
Le festival La Lucarne est organisé par l’association Petit Pont et Grand Écran, constituée d’une dizaine d’amis passionnés de football et de cinéma. 
Le football est le sport le plus populaire au monde. Chaque année, de plus en plus de réalisateurs et d’artistes s’y intéressent. L’objectif de La Lucarne est de mettre en avant des oeuvres qui apportent un regard innovant et hétéroclite sur ce sport universel. En suscitant échanges et débats autour des artistes et de leurs créations, La Lucarne souhaite promouvoir les valeurs positives du football. Le festival est soutenu par la fondation d’Art Oxylane.

THÈME : Coupe du Monde : Programmation complète de la deuxième édition :

Lieu : Max Linder Panorama
Mardi 3 juin – 20h : Soirée d’ouverture. Film The Lost World Cup, de Lorenzo Garzella et Filippo Macelloni (Italie-Argentine), 95 min.

Lieu : Théâtre L’Européen
NOUVEAU : Mer 4 juin – 20h : Soirée Concours de courts métrages. 

Lieu : Point Éphémère
Jeu 5 – 20h50 : Documentaire Union fürs Leben, de Rouven Rech et Frank Pfeiffer (Allemagne), 102 min.
Ven 6 – 18h : Débat philosophique
Ven 6 – 20h : Film Goal of the Dead, de Benjamin Rocher et Thierry Poiraud (France). 140 min.
Sam 7 – 15h : Documentaire L’autre finale, de Johan Kramer (Pays-Bas). 79 min.
Sam 7 – 17h15 : Film Je suis supporter du Standard, de Riton Liebman (Belgique-France). 90 min.
Sam 7 – 19h40 : Film Une famille brésilienne, de Walter Salles (Brésil). 113 min.
Dim 8 – 15h : Documentaire Next Goal Wins, de Mike Brett (UK). 90 min.
Dim 8 – 17h45 : Documentaire Enraciné, de Fabien Duflos (France). 90 min.

OFF au Point Éphémère :
- Exposition du 5 au 8 juin (3 ou 4 artistes. Les noms seront communiqués rapidement)
- Soirée Brésilienne le samedi 7 juin à 22h30 

 Informations complémentaires :
Infos et réservations
Contact 
Facebook
Twitter
Teaser

Séance : 7,50€ pour les soirées du 3 et 4 juin / 5€ pour les séances du 5, 6, 7, et 8 juin (places limitées)
acheter sa place