• Cass McCombs Band + Julien Gasc Solo

  • mardi 01 novembre
  • de 20h00 à 23h00
  • INDIE POP
  • 16€ en prévente
  • 19€ sur place

CASS McCOMBS BAND

Cass McCombs Band (ANTI / USA) :  En marge sans être outsider, Cass McCombs compose des chansons empreintes de nostalgie, à l’écriture en dehors des modes et des standards. Il synthétise une écriture à la fois blues country soft et une indie folk
pop léchée à sauce américaine. Plus proches des racines de l'americana que de la flower narcotic pop californienne des 70's où il réside, c'est d'ailleurs sur la East Coast (New York, Baltimore) que le projet de groupe a pris sa réalité. Tout dans Cass McCombs repose sur l'écriture d'une chanson, un texte, un thème, une mélodie. Cette versatilité lui a permis de se retrouver à partager la scène de projets très différents (Ariel Pink, Blonde Redhead, Oxes ou Arcade Fire pour n'en citer que quelques uns). L'autre aspect central de la personnalité de Cass c'est son nomadisme permanent que ce soit pour du tour ou pour vivre ici ou là. Un personnage précieux, une musique inoxydable, un univers complexe qui montre toute ses latitudes sur scène. Ce double album fait suite à une série d'albums cultes: 
Dropping The Writ, Catacombs, Wit's End et Humor Risk et prouve une nouvelle fois le génie visionnaire de l'un des plus grands songwriters de sa génération. Un artiste radical, sans concession, authentiquement situé du côté de la contre culture. Composé de 22 chansons, Big Wheel and Others est sans doute son album le plus ambitueux et le plus varié; Un condensé de plus de 10 ans de création et de chaos dans la vie d'un pilier de l'underground américain. 

facebook
site internet

JULIEN GASC SOLO

Quatre ans après l’inénarrable « Cerf Biche et Faon », « Kiss me you fool ! » nous emmène au loin, dans des nuées de sons et de contes sentimentaux biscornus, vers une quête d’illumination qui traverse la riche palette des passions humaines.
Le titre est emprunté à un graffiti découvert dans les toilettes pour dames d’un pub londonien. C’est par ce judas qu’on envisage, en voyeur, la complexité paradoxale de ce disque :
À la fois spirituel, noble et dégénéré, Julien Gasc s’y pavane avec la nonchalance d’un dandy noctambule.

Troubadour des temps modernes, il y chante l’amour irrésolu, les trivialités du quotidien, la quête d’absolu et l’auto dérision. Fruit d’une collaboration artistique d’excellence (Laëtitia Sadier, John Linger (Neils Children), Cathy Lucas (The Oscillation, Vanishing Twin), Joe Watson…), ce disque contrasté et émotif, hétérogène, forme pourtant un tout.
Ici s’enchaînent avec élégance et jeux de miroirs, chansons surréalistes et poèmes décadents, séductions sans efforts appuyés. À rebours des normes actuelles, « Kiss me you fool ! », cultive son identité forte loin des mondanités musicales contemporaines.
facebook

| PARTENARIATS |
Still in Rock