Spectacle vivant
Musique
Arts visuels

Spectacle Vivant

SYLVAIN OLLIVIER | Y ALLER OU PAS ?

SYLVAIN OLLIVIER
Y ALLER OU PAS ?

DANSE

Y aller ou pas ? Comme point de départ pour sa deuxième création, Sylvain Ollivier s’intéresse à nos réactions dans les moments où nous devons - ou devrions – agir.

Accompagné de Marine Colard et Christophe Ives, il observera et dissèquera ce que cela produit chez chacun de nous comme comportements, comme paroles et comme gestes en fonction des différentes situations vécues. Il regardera aussi comment ces comportements peuvent être le résultat d'anticipations, souvent négatives, et de suppositions erronées.

Remerciements: Frank Micheletti, Léa Poiré, Point Ephémère.

COLLECTIF ARCHIPEL | ABYSSE

COLLECTIF ARCHIPEL
ABYSSE

THÉÂTRE

Le 11 mars 1984, un chalutier fait naufrage, en pleine tempête, au large des îles Vestmann en Islande. L’accident ne laisse qu’un survivant qui a lutté six heures durant dans une eau à 5 degrés avant d’arriver à regagner le port d’attache de Heimaey.

De ce fait-divers, le jeune dramaturge islandais Jón Atli Jónasson a tiré une pièce, un monologue intérieur en forme de dérive poétique pour survivre.
Le personnage de la pièce de Jónasson est avant tout une voix, une tête hors de l’eau, avec laquelle nous dérivons d’un point à un autre d’un espace abyssal - marin ou mental - au gré de ses pensées, de ses rêves, de ses espoirs, ses folies ou ses terreurs. Pour le spectateur, assister à cette lecture, c’est s’engager dans une traversée ; accompagner le lecteur, comme le personnage, dans une longue dérive, ponctuée de fulgurantes apparitions qui ne sont peut être que des mirages, des illusions. En associant à la lecture du texte un environnement sonore, et plastique, ce que nous cherchons à susciter chez le spectateur est un état d’écoute particulier, une atmosphère propice à la rêverie.

Traduit en francais par Ragnheiður Ásgeirsdóttir et Claire Bechet
Lecture : Christine Monlezun
Son / scénographie : Camille Lacroix
Vidéo : Ari Allansson

SPACE & MOVEMENT | ALTERING THE VOID

SPACE & MOVEMENT
ALTERING THE VOID

PIÈCE CHORÉGRAPHIQUE

Répétition ouverte le 18.01 à 19H30

Altering the Void n'est ni un début ni une fin. Ce sont des tranches de vie de quatre femmes aux relations complexes. Elles se voient perturbées puis remodelées par la prise de conscience de leur réel environnement."

Cette pièce chorégraphique pose la question de l'espace et du vide entre le public et ces femmes. Le parti pris est de les faire évoluer autour de ce regard. Être temoin de leur réaction quant au fait de se sentir épié ou jugé au plus profond d'elles-mêmes.

Chorégraphe : Valentin Brunner
Interprètes : Claire Bouillot, Camille Le Bot, Elora Painset, Camille Simon
Durée : 50 minutes
Soutien : L'Entracte Espace Culturel

PRATIQUES AMATEURS | NOVEMBRE

Plusieurs soirs par semaine, le studio de danse ouvre ses portes : cours, stages et pratiques amateurs, du waacking au bodysong en passant par le contact improvisation. Pour toutes infos complémentaires, merci de contacter Laura : danse@pointephemere.org

LES PRATIQUES AMATEURS | COURS 

 SAM 04, 11 & 25 - 11h-12h   FRISKIS & SVETTIS

 LUN 06, 13, 20 & 27 - 19h-20h30   YOGA | CYRIL LECERF

 MAR 07, 14 & 21 - 19h-22h  BODYSONG | LE BUS PROD

 MER 08, 15, 22 & 29 - 19h30-20h30  SOO BAHK DO | SHIWOL

 MER 01, 08, 15, 22 & 29 - 20h30-22h30   DANSE CONTACT | CI PARTAGE

LES PRATIQUES AMATEURS |  STAGES 

 DIM 12 - 13h-18h   DANSE CONTACT | CI PARTAGE

 DIM 26 - 12h-16h   DANSE CONTACT | CI PARIS-BRUXELLES

BENOIT DUVETTE | FUGUE

BENOIT DUVETTE
FUGUE

DANSE

En résidence du 12 au 16/02/18
Répétition ouverte le 15/02 à 19h30

Fugue explore des questions d’adolescence, de mutation, de mutilation, d’attitudes provocantes et involontaires des corps actuels. C’est aussi la fugue des corps d’aujourd’hui vers ceux de demain : temps du passage du corps adolescent vers celui du corps adulte. 

Par le corps dans l’espace du plateau et par les paysages sonores qui accompagnent les éléments visuels du projet, ce sont des questions d’identité et d’espace que Fugue tente d'approfondir et mettre en oeuvre dans le domaine de la lumière, la composition sonore et la mise en scène.

Benoît Duvette construit le projet Fugue comme une série de solos. Contraindre et Élancer sont les noms des pièces qui composent déjà cette série. 

Création : Benoît Duvette
Collectif des Routes

Interprétation : Eliott Pradot
Assistant artistique : Camille Graule
Soutiens : Espace Pasolini, Drac Hauts-de-France

DIKIE ISTORII COMPANY | ILS

DIKIE ISTORII COMPANY
ILS

DANSE

En résidence du 4 au 8/06/18
Répétition ouverte le 7/06 à 19h30

Ils se dressent, tout les deux, et traversent la foule. Ils sont grands, minces, et semblent plier sous le poids du monde. Ce sont des ermites, des sdf, des voyageurs. Elle, petite et gracieuse, apparaît comme un songe, un bien précieux qui s’élève, forme féminine et prolongement de sa pensée, ex-tension de lui-même à laquelle il s’agrippe et se raccroche. Jamais elle ne touchera le sol.

Leurs corps, dont les énergies semblaient incompatibles, inventent une nouvelle harmonie et laissent naître un ILS, réponse poétique à cette figure de la marge. Entre mouvements d’envol et replis sur soi-même, ces deux jeunes danseurs nous proposent un corps à corps spirituel, un voyage méditatif qui trouve dans la lenteur à la fois sa force et sa fragilité entouré d’un son spatio-temporel, une sonorité qui ralentit le temps. ILS nous propose une danse contact lente et fluide, où les deux corps s’équilibrent à chaque instant, sorte de sculpture vivante semblable à celles qui habitent les murs du musée des Beaux arts de Lyon, où a été créée la performance.

Co-production: Le festival Scénoscope #10 en 2016 au théâtre Monfort

STAN BRICHE | IS THIS DANCE ?

CIE YWOO
& STAN BRICHE

IS THIS DANCE ?

DANSE

En résidence du 13 au 17/11/17
Répétition ouverte le 17/11/17

IS THIS DANCE ? est né d’une envie de rendre hommage à l’intuition de la danse. A ces danses créées sur l’instant, par des personnes qui ne sont, a priori, pas danseuses mais qui, portées par le moment, dansent sans le savoir.
C’est cette liberté de corps, loin de toute technicité ou de conscience chorégraphique qui est à la base de ce solo. Un catalogue de gestes a été tiré d’un corpus constitué de vidéos collectées sur internet. Il s’agit d’images de chanteuses de toutes nationalités et époques qui, sans chorégraphie préétablie, improvisent librement une danse lors de concerts ou passages télévisés. Ce matériau chorégraphique a ensuite été assemblé et coordonné sous forme de mash-up pour un interprète. La question de l’interprétation est au coeur de cette création. Peut-on s’approprier l’instinct et le naturel d’une autre personne ? Comment le dupliquer ? Ou faut-il dans tous les cas y apporter sa spécificité ? Par une écriture aléatoire, performative, évolutive et participative, seule la danse est donnée à voir : un corps, un espace, un rythme.

CIE ELÉPHANTE | ONKALO

CIE ELÉPHANTE
& SANDRA FRANÇAIS

ONKALO

DANSE CONTEMPORAINE

En résidence du 2 au 8 janvier 2018
Répétition ouverte le 05/01 à 19h30

 

Développer un langage du corps à travers le temps. Onkalo souligne la place de l'information dans l'art chorégraphique en abordant la transmission de constats contemporains établis sur l’usage que nous faisons du nucléaire. A travers une gestuelle signalant un danger, le gardien du site Onkalo en Finlande, tente de partager un signal que nos descendants pourront interpréter dans un futur lointain. 100 000 ans plus tard, le fureteur pénètre dans ce lieu mystique par un tunnel interdit, pour y découvrir les signaux cryptés laissés par le gardien. C'est par une tentative de communication entre le fureteur et le gardien que le dialogue tente de s’établir. À la genèse de ce travail de veille scientifique autour de la communication et du nucléaire, Sandra Français encre sa recherche dans les domaines chorégraphiques scientifiques et architecturaux. Elle place ainsi sa préoccupation au centre de la transmission de l'information, utilisant les moyens chorégraphiques, musicaux, cinématographiques et audiovisuels.

Chorégraphie : Sandra Français 
Interprétation : Sandra Français / Chiara Montalbani 
Création sonore: Martin Goodwin 
Création lumière : Léo Grospérrin 
Création plastique / numérique : Collectif Làbo et Léo Grosperrin
Support vidéo et Communication : Romain Giquel / Renaud Trigodet 
Production : Bénédet Amandine

LE PAIN DE LA FOULE | PLAY LOUD

LE PAIN DE LA FOULE
PLAY LOUD

THÉÂTRE

En résidence du 7/05 au 13/05/18
Répétition ouverte le 10/05 à 19h30

Impulsifs, désireux, vivants, libres mais prisonniers. Les personnages de Play Loud incarnent une génération privilégiée, enfant de l’ère néolibérale, recherchant plus que tout le bonheur dans un monde où il est une donnée d’entrée. La recherche du vrai, du brut nous a engagé à créer un tableau de vies où le spectateur se fait tantôt confident tantôt témoin impuissant. Il réfléchit à comment travailler à un monde meilleur alors qu’à notre propre échelle, vivre ensemble et s’aimer sont déjà des épreuves semblant insurmontables.

D’après Falk Richter
Mise en scène : Laura Cohen et Esther Roy Guilleminot
Avec : Jeanne Bonraisin, Loïc Colin, Billy Ferrante, Pierre Seveno, Alice Suquet

BLAST COLLECTIVE | COME YOU SPIRITS (UNSEX ME HERE)

BLAST COLLECTIVE
COME YOU SPIRITS
(UNSEX ME HERE)

THÉÂTRE-PERFORMANCE

du 2 au 5/10, 9/10 et 11 au 14/10/17
Répétition ouverte le 12/10 à 19h3

Come you spirits (Unsex me here) interroge les pratiques de la sorcellerie et les fait dialoguer avec la scène de théâtre et la scène de club. En reprenant les codes des espaces queer et des temps de fête, Come you spirits (Unsex me here) viendra détourner les conventions scéniques. Au travers de ce carnaval, les identités pourront alors vaciller et se métamorphoser. La forme du Live Show entremêlera danse, performance, concert-live et vidéos, l’expérience se déroulant dans un véritable moment festif. En s’inspirant de la pratique du collage, des textes classiques viendront croiser des textes théoriques pour créer une partition mêlant parole et enregistrement sonore. Les costumes et le maquillage seront également au centre de l’évènement-expérience pour créer un dérangement de l’ordinaire et de la réalité. Les performers deviendront créature et chimère évoluant au sein du public.  Après deux semaines de résidence au sein du lieu, le Blast invitera le public à entrer dans un monde autre, une boîte noire où la magie opère dans le mystère.

SÉBASTIEN LEDIG & FRANCESCA ZIVIANI | RITE

SÉBASTIEN LEDIG
& FRANCESCA ZIVIANI 

RITE

DANSE

01 au 4/02/18 et 19 au 23/02/18
Répétition ouverte le 22/02 à 19h30

RITE est un projet constitué de 2 soli.

Le premier solo «  La Bambina Impertinente  » écrit et interprété par Francesca Ziviani articule sa recherche autour du rituel. Sur les mêmes bases elle souhaite développer et écrire une déclinaison masculine en collaboration avec Sebastien Ledig.
Le choix du rite pour en exprimer toute la complexité m’a paru le plus pertinent. Chacun d’entre nous articule ses jours, sa vie autour de rites, plus ou moins complexes et conscients. 
J’aimerais créer nos propres règles, pour faire émerger nos propres rites qui, à travers des gestes, des paroles, des attitudes, par des chants, des danses permettent d’apprivoiser et de transformer les forces qui nous traversent.
Le mouvement qui m’intéresse est celui qui arrive malgré nous, qui jaillit. Pour le laisser s’exprimer librement il faut se mettre au diapason de notre rythme le plus intime. Mais on ne parlera jamais de transe, ou d’état de conscience modifié  : le mouvement que l’on propose demande une conscience totale.
C’est à travers les rites que l’homme a toujours ordonné le groupe social, en pliant ensemble l’espace et le temps, et c’est le propre de la chorégraphie. 
Être acteur, spectateur, auteur de soi-même. Partir de l’individu pour raconter le monde. Voilà l’ambition de ce projet.
Le ballet du Nord nous soutient et nous accueille en résidence.
Soutien : Ballet du Nord

JOSÉPHINE TILLOY | ROSALIE

JOSÉPHINE TILLOY 
ROSALIE

DANSE

Résidence du 22 au 26 janvier 2018
Répétition ouverte le 25 janvier à 19h30

Rosalie  est une pièce qui interroge nos rapports aux normes et critères esthétiques à travers trois corps féminins. Dans une fiction, relative à des questions sociales et culturelles, elles vont s’approprier, étirer des codes de séduction d’hier et d’aujourd’hui.

«  Et les damoiselles avec une contenance humble, les yeulx baissez, regardant quelquesfois les assistans avec une pudeur virginale  »  
Orchesographie, Thoineau Arbeau

Dans un temps cyclique, entre relâchement et contraction du bassin, ces femmes grimaçantes proposent une superposition de mouvements.

«  J’apparaissais nue mais je dénonçais la gestuelle stéréotypée de la séduction féminine tels les déhanchements, la bouche en avant, les jeux avec les cheveux. Je créais des attitudes rebelles,  inventives, expressives  »  
Paris Match, Orlan

Compagnie TAM 
Avec Ghislaine Louveau, Léa Mecili, Mariam Faquir. 
Compositeur : Hugues L.

MATTHIEU BLOND | JOURNAL #2

MATTHIEU BLOND 
JOURNAL #2

PERFORMANCE

Dates  : En résidence du 18 au 22/12/17
Répétition ouverte le 21/12 à 19h30

Journal est une revue immatérielle qui se présente sous la forme d’une performance.

Chaque semestre un nouveau numéro de Journal sera présenté officiellement sous l’aspect d’une  performance solo de 45min. Journal inclut plusieurs articles composés par un ensemble  d’intervenants. Chaque article s’apparente à une séquence performative traitant d’un sujet précis. L’ensemble des articles est interprété par Matthieu Blond qui est le support physique de Journal.  La performance cherche donc à se limiter à la simple utilisation du corps du performeur dans  l’ensemble de ses ressources et des ses incapacités.

Journal cherche à offrir un espace de réflexion sur l’actualité de la performance au travers de différents contributeurs qu’ils soient spectateurs, artistes, programmateurs, critiques, interprètes ou théoriciens. C’est cette diversité de ton, d’état et d'écriture performative que Journal cherche à explorer au travers de ses contributeurs.

Les différentes voix s’entremêleront lors de la performance de Journal produisant un décalage entre dédoublement et unicité à la manière d’un périodique qui assume une ligne éditoriale tout en acceptant la diversité de ses intervenants.  

La résidence au Point éphémère sera l'étape de travail finale dans l'élaboration du Numéro 02 de Journal.  

Site internet
Co-production :
- Volksroom, Bruxelles, Belgique
- La Juan Gallery, Madrid, Espagne

GAELLE MALANDRONE | INTROSPECTION

GAELLE MALANDRONE
INTROSPECTION

THÉÂTRE

Dates  : En résidence du 27/11 au 1/12/17
Répétition ouverte le 30/11 à 19h30

Nous ne voulons pas vous contaminer. Nous ne voulons vous communiquer le virus de l’un ou l’autre sentiments. Les sentiments ne nous intéressent pas. Nous n’incarnons pas de sentiments. Nous ne rions pas. Nous ne pleurons pas.  (Peter Handke, Outrage au public).  

L'auteur Peter Handke
Les comédiens: Gaëlle Malandrone et Laurent Deve  
Remerciement / Soutiens / Costumes: Vivienne Westwood  

FERNANDO CABRAL | UNE ÉMOTION [...]

FERNANDO CABRAL
UNE ÉMOTION - UNE PIÈCE MATÉRALISTE

DANSE

En résidence du 5 au 9/02/18
Répétition ouverte le 8/02 à 19h30

S'attachant depuis quelques années à la création des dispositifs de partage et de friction de l'intime dans les espaces de représentation, Fernando Cabral fabrique pour Une émotion – une pièce matérialiste une matière chorégraphique de l'affect, en puisant dans des états de corps bouleversants et dérangeants.

Avec le désir de questionner l'expérience physique des émotions, le chorégraphe met en jeu la densité et la gravité du corps, sa matière organique, et injecte du viscéral, du charnel et du brutal dans son écriture chorégraphique.

Conception et chorégraphie : Fernando Cabral
Cie : Projet Corpo Material

MARIE MOUGEOLLE | QUAND JE SERAI GRANDE [...]

MARIE MOUGEOLLE
QUAND JE SERAI GRANDE, JE SERAI (GUITARISTE DE) MICHAEL JACKSON

DANSE

En résidence du 25 au 29/06
Répétition ouverte le 28/06 à 19h30

Quand je serai grande, je serai (guitariste de) Michael Jackson est un projet solo né du désir d’explorer la corporéité et la musicalité de Michael Jackson. Personnage mythique à sa manière, jouant des hybridités, il a été tout à la fois. Indéfinissable, voire « monstrueux » à la fin de sa carrière, il est devenu intemporel et immuable à force de métamorphose.

Comment faire dialoguer la corporéité vivante de la danseuse avec le corps fantôme de Jackson, explorer sa féminité autant que sa virilité, son animalité, le rapport fusionnel de sa danse à la musique?

Le dialogue sensible qui s'ouvre entre l'historicité de l'interprète et le spectre de Jackson crée un objet queer, à la fois intime et percutant.

Création et interprétation : Marie Mougeolle
Mentor : Cyril Journet

LA COMPAGNIE LESTE | FIL BAYTI

LA COMPAGNIE LESTE
FIL BAYTI

DANSE

Dates  : du 11 au 15 décembre 
Répétition ouverte le 14/12/17

fil bayti est un solo qui s’appuie sur une marche en cercle. Cette marche en cercle porte plusieurs niveaux concentriques, de ici à ailleurs : 
une vie quotidienne avec l’austérité jubilatoire d’un Paterson de Jim Jarmusch ; 
une danse folklorique inventée, qu’on danserait seul en attendant que d’autres nous rejoignent ;
un voyage insensé d’un Vassili Golovanov ou une migration vers un autre pays ; 
une fuite hors du monde appelée par l’ivresse de la giration.

Les interprétations restent ouvertes et multiples.

Chorégraphe : Mariam Faquir 
Production : la compagnie leste 
Soutien  : Le Silo

CIE LOUVES/ | SODOME MA DOUCE

COLLECTIF LOUVES/
SODOME MA DOUCE

THÉÂTRE

En résidence de 17 au 20/04/18
Répétition ouverte le 19/04 à 19h30

Sodome, ma douce est un spectacle-évènement qui se situe entre théâtre, danse et performance. Ici, l’histoire de Sodome et Gomorrhe est racontée à travers les mots de Laurent Gaudé, et les corps des 9 comédiennes se chargent de redonner vie au mythe de façon charnelle, frontale, violente. Tout s’inscrit dans la chair, il n’y a rien d’autre au plateau que ces corps qui frôlent la danse mais qui sont trop douloureux, trop blessés pour s’y inscrire. C’est un cri de liberté, un plaidoyer pour la tolérance, un chant contre l’obscurantisme.

Auteur : Laurent Gaudé
Metteur en scène : Laure Marion – Collectif Louves/
Crédits photo : Francesca di Bonito

SIMON FELTZ | ABYME

SIMON FELTZ
ABYME

DANSE

En résidence du 26/02 au 02/03 et le 05 et 06/03/18

Certaines des expériences fondamentales qui constituent notre réalité d'Homme s'effritent au contact du monde numérique. Nous ne surfons plus sur le web mais nous y noyons, et sombrons dans les abysses de l'immédiateté, de la surconsommation et de la surproduction d'images en tout genre. En voulant nous mettre en scène et nous réinventer en permanence, nous déferrons notre réalité charnelle dans l'image au profit des likes et les publications et autres partages semblent primer sur l'expérience vécue... 

Mais ne faudrait-il pas nous appuyer davantage sur le monde réel si nous ne voulons pas finir aussi lisses que nos écrans ?

SIRENS

MARINE COLARD & GRÉGOR DARONIAN KIRCHNER
SIRENS

PERFORMANCE

En résidence du 20 au 24/11/17
Répétition ouverte le 23/11 à 19h30


" Nous sommes SIRENS, un duo électro-pop. Nous investissons les champs du dj set, du live électro, et de la performance. Nous interrogeons le rapport que tout un chacun entretien avec la culture musicale des années passées, en nous focalisant sur la création des années 80 à nos jours. En mettant en relation des playlists de notre composition, des créations originales, et des actes scéniques issus des registres performatifs de la danse, du light design et du clubbing, notre intention est de créer un chemin entre les arts vivants et les nightclubs. " Marine Colard et Grégor Daronian Kirchner

PETITE FOULE PRODUCTION | NOTRE FAILLE

PETITE FOULE PRODUCTION
NOTRE FAILLE

THÉÂTRE

En résidence du 30/10 au 4/11/17
Répétition ouverte le 4/11 à 19h30

Prenant l’unité de temps «1 minute 30 secondes» comme mesure constante, Notre Faille est composée de micro-fictions et propose un « micro-théâtre ». Notre Faille travaille sur notre famine temporelle collective et interroge au plateau le rapport intime au temps, nous le prenons comme une matière première consommable. Lorsque nous allons au théâtre nous sommes conscients de consommer du temps, de le consacrer à un spectacle. Et de ne plus l’avoir en sortant. En le regrettant, ou non. Cette relation existera dans la pièce en prise directe : une mise en équation où le spectateur est conscient des minutes qui passent. Les micro-ondes, complices des comédiens, seront les points de rencontres et les lieux des actions.

NOESIS | FACES

F. PILET & A. LE PETIT
&
 NOESIS
FACES

DANSE

En résidence du 16 au 20/10/17
Répétition ouverte le 19/10/17


Quelle face de moi-même est cet autre qui me regarde, me fait et me défait ? Quelle face de soi-même choisit-on de montrer à l'autre ? Quelle face de moi-même me renvoie l'autre ? FACES est une pièce chorégraphique écrite à partir de la relecture du mythe de Narcisse, vu à travers le concept de désir mimétique de René Girard. A partir de la rencontre entre une danseuse et un personnage cinématographique qui dialoguent dans un espace triangulaire, la pièce se déploie dans un jeu à triple bande, entre l’image, le performeur et le public. FACES met en scène les rapports de tension, de fascination et de désir qui constituent la mécanique ineffable de la construction du sujet. n Notre travail propose au spectateur d'adopter la position d'un monteur cinématographique à la recherche de sa propre fiction.

AREP CIE | POURQUOI MOI

AREP CIE & EMMANUELLE RAYNAUT
POURQUOI MOI

PERFORMANCE

En résidence du 4 au 15/09/17
Répétition ouverte le 12.09 à 16h30


POURQUOI MOI est né au cours d’une longue résidence à Beyrouth dans les fonds d’archives de la guerre civile libanaise rassemblées par l’ONG UMAM, et dans les réserves des sculptures conservées au Vatican et vandalisées par main d’homme. La violence humaine, insupportable, saisie comme le fil rouge d’une traversée mémorielle, ici et maintenant. Dans POURQUOI MOI, l’archive est détournée, transgressée, incorporée au vivant. Le morcellement, la fragmentation, le démembrement en sont les principes dramaturgiques. Un chœur pour des corps. POURQUOI MOI est une famille d’œuvres performatives qui se compose comme une mosaïque. Elle convoque une multitude d’univers sonores et visuels : dessins, sons, voix, visites virtuelles, films, relayés par les corps des interprètes. Des voix et des corps de tous âges s’y retrouvent donc en live, mais aussi enregistrés puis diffusés, filmés puis projetés, « restitués » d’une façon ou d’une autre, au delà de toute disparition du vivant. Trois formats vivants : performance chorale, forme en S, format plateau, et deux installations immersives : dessins-casques, PM Virtual Reality, composent cette famille d’oeuvres.

CAROLE BORDES | L'ÉLAN NAÏF

CAROLE BORDES 
L'ÉLAN NAÏF

DANSE

En résidence du 14 au 18/05/18

L’élan naïf est l’endroit où se rencontrent l’innocence du commencement de l’élan et le potentiel de sa réalisation.
Touchée par l’absence d’altération dans l’élan naïf, le mouvement premier, l’action brute, Carole Bordes souhaite les mettre en scène et les pousser, comme dans les rêves, au-delà du raisonnable et jusqu’au non-sens.
Ainsi l’élan  : énergie prise par un corps en mouvement, impulsion qu’on se donne pour s’élancer et l’élan  : espèce de grand ruminant de la famille des cervidés qui vit en Sibérie, en Scandinavie ou en Amérique du Nord se rencontreront.
En travaillant côte à côte avec le photographe Johann Fournier, et particulièrement sa série «  Les rêveurs meurent en dormant  », nous découvrirons où est-ce que nos désirs, si on les laissait vivre, nous amèneraient dans le corps, dans l’imaginaire, dans le délire  ?

Cette pièce se veut être une création tous publics, y compris le jeune, le vieux, le curieux et l’expert, à ceux qui s’autorisent à franchir la barrière entre le réel et de l’inattendu.

Distribution  provisoire
Conception et chorégraphie : Carole Bordes
Scénographie, mise en scène, présence : Johann Fournier
Composition : Jonathan Bénisty

LUCILE MARY & LA CIE MYDRIASE | WINTERREISE

LUCILE MARY & LA CIE MYDRIASE
WINTERREISE

THÉÂTRE

En résidence du 28/08 au 1/09
répétition ouverte le 31/08 à 19h30

Winterreise est un texte-flot qui aborde de nombreux sujets de société et autobiographiques comme le rapport de l’auteure à sa mère ou la séquestration de Natascha Kampusch. Sous-titrée « une pièce de théâtre », cette œuvre ne correspond pas pour autant à une forme dramatique traditionnelle puisqu’elle est structurée en huit chapitres, très dense et sans distribution de parole malgré l’apparition de plusieurs « voix » au sein du monologue. Notre projet est donc de nous emparer de cette matière complexe (autant du point de vue du contenu que du style) pour construire un spectacle accessible et stimulant. Pour cela, trois comédiens investiront la scène, sans cacher leur personne mais en étant traversés des différentes paroles qui habitent ce texte.

Musique

MARBLE ARCH

MARBLE ARCH

« Sur sa page Bandcamp, le Français parle “du son de l’enfance”. Et effectivement, on entend dans sa musique ce mélange de joie et d’angoisses aussi éphémères que vertigineuses les unes que les autres, cette certitude que tout sera possible, que l’on vivra sur Mars en parfaite harmonie. Comme un gamin, sans soucis de hiérarchie ou de rigueur, Marble Arch empile donc comme on joue aux cubes un rock où la batterie Jesus & May Chain, la guitare Ride, le chant Beach House s’échangent les influences comme des vignettes Panini à la récré. Adorable. » JD BEAUVALLET, Les Inrocks
bandcamp
facebook

BRACE ! BRACE !

BRACE ! BRACE !

« Brace Brace » Cette consigne, les grands voyageurs ne la connaissent que trop bien : elle est celle qui, en cas d’atterrissage forcé, enjoint les passagers d’un aéronef à se mettre dans une position de sécurité censée les préserver d’un traumatisme crânien plus ou moins fatal. Ironie du sort, le duo du même nom a bien failli lui-même exploser en vol, lorsqu’Antoine Magnien a préféré jouer les filles de l’air, au lendemain de l’enregistrement du deuxième EP de ce qui était alors un duo de garage-noise tout ce qu’il y a de plus spontané, fondé à Lyon en 2013 et propulsé par deux guitares et une boîte à rythmes (Howlin' Banana).

Controlled Weirdness, tel est le titre de ce disque au songwriting profilé et néanmoins secoué de saines turbulences. A l’arrivée, les grands voyageurs le savent aussi, une seule réaction s’impose : des applaudissements.
facebook
bandcamp

GOOD MORNING TV

GOOD MORNING TV

Bérénice Deloire a été élevée à bonne école. Bercée au son de Broadcast et Stereolab, la jeune fille a affiné son goût pour les mélodies aériennes et les vagues psychédéliques. Après avoir officié au sein de Talkie Walkie, elle lance en 2015 Good Morning TV : son projet solo, sa vision de la Pop.

Conçu en collaboration avec le producteur parisien Barth Bouveret, ce premier EP dévoile un univers retrofuturiste, emprunt aux guitares réverbérés de Deerhunter mais aussi à l’imagerie mélancolique du « Nowhere » de Greg Araki. Désabusée et onirique, la musique de Good Morning TV place l’expérimentation et la créativité aux avant-postes.

Une pop, désenchantée frisant avec le noise parfois, et le shoegaze, souvent. Sur scène Bérénice s’entoure d’un combo choix, en les personnes de Thibault Picot (Brace ! Brace !), Hugo Dupuis (Batteur de Las Aves) et Barth Bouveret, avec l'ambition de défendre en live un premier EP hybride, mais aussi une identité jamais vraiment classable. Et c'est tant mieux.
facebook
soundcloud

MICROQLIMA

MICROQLIMA

LABEL

microqlima, le label qui oscille entre soleil, nuages sonores et pluie d’idées. Et si la météo des disques à venir est imprévisible, le nom annonce déjà le programme : « ensemble des conditions musicales observables dans un espace de très faible étendue, isolé du milieu général »

Maison indépendante accueillant sous ses latitudes des artistes comme Isaac Delusion, L'Impératrice, Pépite, FAIRE, Amarillo... la musique de mıcroqlıma se rêve singulière, haute en couleurs, globalement pop.

Refusons de croire que toutes les ressources artistiques naturelles sont épuisées, et imaginons la maison de disques comme une serre où cultiver un climat de liberté propice aux espèces rares, artistes uniques abrités des mauvaises herbes et autres pollutions sonores. Ensemble, luttons contre la déforestation des textes, l’élevage intensif et le gavage de tympans, privilégions l’imagination renouvelable. 
facebook
shop
musique

Art Visuels

ANNA WANDA ET ROCA BALBOA

ROCA BALBOA & ANNA WANDA

ILLUSTRATION & GRAPHISME

Roca Balboa, née en 1990, est illustratrice, tatoueuse et bricoleuse. Inspirée par la culture pop, les dessins animés et les teen movies des années 80, elle crée des images et des objets colorés, à la frontière du mauvais goût.
Ses créations nostalgiques se retrouvent également dans ses tatouages trasho-rigolos.
site internet

Anna Wanda Gogusey, née en 1990, est illustratrice, graphiste et tatoueuse. Biberonnée à la littérature fantastique et à la mythologie, elle construit un univers peuplé d’animaux et de créatures improbables, dans un style figuratif, teinté d’absurde.
site internet

Roca et Anna font partie du collectif Retard Magazine, pour lequel elles réalisent un grand nombre d’illustrations, et organisent également des kara-okays légendaires, des mariages loufoques, et autres joyeusetés.
site internet

JACQUES FLORET

JACQUES FLORET

DESSIN

Jacques Floret Né en 1970 à Reconvilier, en Suisse, vit et travaille à Paris.

Aujourd'hui, les images se multiplient à longueur de seconde.
Jacques Floret en crée lui-même un certain nombre.
Il cherche, dans cette environnement, à leur donner le poids qui leur convient.
Jacques Floret n'impose aucune représentation singulière du réel.

site Internet

TANINO LIBERATORE

TANINO LIBERATORE

ILLUSTRATION


Tanino Liberatore est né en Italie en 1953. En 1981 il publie le premier épisode de Ranx qui reste de loin la plus célèbre de ses créations. Il travaille aussi pour le cinéma, collaborant par exemple avec Alain Chabat pour le film Astérix & Obélix : Mission Cléopâtre - Chabat coscénarisera le troisième épisode de Ranx en 1996. En 2007, cet auteur rare signe avec Patrick Norbert un album intitulé Lucy, l’espoir, entièrement réalisé à l’ordinateur. En 2011 paraissent chez Drugstore deux beaux livres : Les Onze Mille Verges (d’après le célèbre texte pornographique de Guillaume Apollinaire) et Les Femmes.

facebook